Des ‘personas’ et des rédacteurs

The User is Always Right

C’est le titre du bouquin publié par Steve Mulder et Ziv Yaar.

Il est sous-titré « A Practical Guide to Creating and Using Personas for the Web »

L’ Utilisateur a toujours raison ? …

Ça vaut le détour, même si on a déjà une bonne idée de l’importance du profil utilisateur. Et c’est applicable, sans hésitation, à la conception de documentation (et pas seulement à la création de site Web).

Définir son public-cible

On y trouve toujours quelques bonnes règles à mettre sous le nez d’un responsable réticent à passer par la case « Définir son public-cible » :

(1) Knowledge about your particular users is essential for defining and prioritizing features and content
(2) A persona is a realistic character sketch representing one segment of a Web site’s target audience. Each persona is an archetype serving as a surrogate for an entire group of real people
(3) An essential part of creating a persona is making him or her real so that the team also thinks of the persona as a real person they need to satisfy.

Personnage, vous avez dit personnage ?…

(4) Creating personas
– Key differentiators
– name
– photo
– personal information
– domain-specific information
– computer and internet usage
– profile
– additional attributes
– quote
– business objectives
– persona prioritization
– scenarios
Le nom du personnage

Pour la création d’un nom, Steve Mulder recommande « When creating  personas, consider adding a descriptor to the name so that everyone automatically associates the name with the primary differentiator. »

Alors, allons-y :

– Bécassine ?
– Carla ?
…euh, c’est peut-être un peu trop spécifique, non ? Le personnage de Carla risque de n’être pas très représentatif d’un grand public…
—–Mais plutôt :—-

Paul_Retraite
Yannick_Pêcheur
Arthur_Geek
Thierry_Agri

Audrey_JeuneMaman
Florence_Cuisine

Pour Florence_Cuisine, on évitera de fournir de la documentation sur comment réchauffer un BigMac dans four à micro-ondes. Ce n’est pas le public-cible du micro-ondes…

Arthur ne lit pas !

Arthur_Geek négligera totalement le manuel complet de son nouveau gadget. Arthur ne LIT PAS, il essaie le produit. Arthur ne lit pas une phrase si elle dépasse 10 mots. Lorsqu’il ouvre le manuel (parce qu’il y a vraiment une manipulation qu’il n’a pas découverte), il ignore totalement la table des matières, l’introduction, la section « A propos de … » , tout ce qui relève du méta-texte (le ‘texte sur le texte’ qui affiche toutes les règles typographiques contenues dans le manuel) et bien sur le chapitre « Avant de commencer« .  Alors, pourquoi ajouter tout cela dans votre guide utilisateur ?

Autre voix : Alan Cooper

Pour poursuivre la discussion sur le nom des personnages-types, on peut se pencher sur l’article de  l’équipe d’Alan Cooper « Joe six pack is not a useful archetype« 

Laisser un commentaire