Agile, votre documentation ?

Les spécialistes de l’utilisabilité se sont penchés sur la coopération possible entre rédacteurs et développeurs lorsque ces derniers se  lancent dans le développement « agile » .

Somme toute, pouvons-nous devenir aussi agiles qu’eux ?

Du côté des experts en utilisabilité (« UX experts »)

on est d’avis d’intégrer très tôt le spécialiste dans l’équipe de développement. Celui-ci portera son attention sur les individus (les utilisateurs) et les interactions… pas sur le processus de conception du produit !

Tous les points de vue sont décortiqués sur le site de UX Matters

Rédacteurs-ergonomes ?

C’est à bon escient que l’on mélange ici le rôle du _rédacteur_ et celui de  _spécialiste d’utilisabilité (ergonomie)_. En effet, il serait fort maladroit (comme on l’a malheureusement entendu lors d’une conférence, à Paris, récemment) de séparer, dans une équipe de documentation, les tâches de rédacteur technique de celles d’ergonome.

Le rédacteur technique qui n’intègre pas, dans son travail quotidien, un minimum d’ergonomie n’est pas digne de ce nom. Cela voudrait dire qu’il ne fait que rédiger… aveuglément. Or l’objectif n’est pas de rédiger, mais de fournir à l’utilisateur l’information dont il a besoin pour accomplir une tâche.

Cela peut se faire sans rédiger, mais à l’aide d’illustrations, de videos ou d’instructions orales. L’essentiel est que le concepteur de ces instructions commence par définir son utilisateur (définir le profil-type) pour pouvoir répondre, de manière ergonomique, à ses besoins. Dissocier l’activité d’ergonome de celle du rédacteur est une belle aberration !

Clic ergonomique

Rédacteur intégré, rédacteur agile !

D’où l’intérêt, pour le concepteur de documentation, d’intégrer au plus près l’équipe de développement.

L’intérêt pour l’équipe de développement est évident : le rédacteur se positionne en utilisateur final et exprime les inquiétudes, les besoins et les hésitations de l’utilisateur.

Pour le rédacteur, l’intérêt de cet investissement dans la phase de développement est significatif : vous évitez de rédiger des sections ou chapitres inutiles

« [les rédacteurs-ergonomes] adapt their deliverables. When you’re working with the rest of the team, you can answer their questions directly rather than writing a style guide. You can address the problems from a usability test immediately rather than writing a 90-page report. Less time authoring unnecessary documentation means more time for you to help make a product great ».

On pourrait également ajouter qu’en étant proche de l’équipe de développement, on voit rapidement les changements de fonctions, d’interface, les éventuelles difficultés que l’utilisateur pourra rencontrer, etc. On peut donc adapter les rubriques déjà écrites au fur et à mesure. Cela signifie ne plus avoir à tout chambouler 2 jours avant la mise sur le marché !

 

 

Si tout ce qui est agile ne vous est pas étranger, voici un séminaire organisé par l’équipe de JoAnn Hackos :
Developing quality Documentation in an Agile Environment

Laisser un commentaire