Les aides-en-ligne et leurs raffinements

Les discussions vont bon train dans les groupes de LinkedIn sur le contenu des aides-en-ligne (les fichiers Help).

Faut-il y ajouter des copies d’écran ? … Allez, ne nous étouffons pas.

 

Il y a encore des inconditionnels de la copie d’écran à tout va. C’est la meilleure facon de montrer que l’on se moque de l’utilisateur final, puisqu’on lui montre ce qu’il voit déjà à l’écran…

Un collègue coupait court, dans une discussion,  sur les fichiers d’aide en disant « la seule chose importante est : de quoi ont besoin mes utilisateurs ? »

Et la réponse est : il faut qu’ils trouvent facilement l’information dont ils ont besoin.

Magnifique liste numérotée

S’ils ne la trouvent pas, cela ne sert à rien de peaufiner son paragraphe, sa liste numérotée, son bla-bla d’introduction… puisque l’utilisateur ne les trouve pas !

 D’où l’intérêt de fournir une excellente table des matières, un index tiré au cordeau et une fonction « recherche » qui marche sans anicroche.

Et comme on sait réserver du temps pour fournir différents modes d’accès à l’information, on rajoute les références croisées, les « voir aussi » et même peut-être un lien vers le glossaire !

Et, par dessus tout, on rédige en morceaux très courts et on se focalise sur l’essentiel. L’utilisateur n’a pas envie de LIRE, il veut accomplir une TACHE !

 

Laisser un commentaire