DITA, es-tu trop compliqué pour moi ?

Les fournisseurs de solutions de rédaction aiment bien les rédacteurs… Après tout, ce sont bien nous, les rédacteurs, qui les faisons travailler en utilisant leurs produits !

Par contre, il serait bien aimable de leur part d’arrêter de prendre les rédacteurs pour des canards boiteux !

Regardons de plus près. Un fournisseur de logiciels de prétendue aide à la rédaction propose ceci :

« Companies often want to stay with their DTD or XML schema that is not DITA but want to get productivity benefits from the modern DITA tools. The reasons could be that either they find their DTD a better fit for their documentation environment or they have more experience working with it or they find standard DITA too complex to work with. « 

Cela signifie que les rédacteurs techniques sont de l’espèce un peu ‘limité du cervelet‘, vu qu’ils n’arrivent pas à comprendre les bases de DITA.

________________________________________________________________________
Rappelons que DITA,

c’est un petit trio d’éléments très clairs : Tâche, Concept, Référence.

Le texte que le rédacteur a finement ciselé est donc de la catégorie :
– tâche (quelle action faire pour télécharger une application ?)
– concept (qu’est-ce que c’est « Télécharger une application » ?)
– référence (quels sont les éléments requis pour télécharger une application ?)
Et vous allez me dire que le rédacteur technique de base n’est pas capable de comprendre cela ?_______

Vous voulez dire que son quotient intellectuel est au-dessous du niveau de la mer ? Sous le niveau de la mer...

Ou alors est-ce que l’on va cesser de considérer le rédacteur technique comme un rescapé du Certificat d’études ?  Non ?

 

Alors, messieurs les concepteurs de logiciels d’aide-à-la-rédaction, ou d’aide à-je-ne-sais-quoi, cessez de nous prendre pour des handicapés du bulbe ! Au lieu de nous compliquer la tâche et nous proposer des outils aussi peu ergonomiques que possible, préparez-nous une interface facile d’accès et d’utilisation et aidez-nous à utiliser des standards de documentation.

Ne nous embarquez pas dans des solutions propriétaires ! On ne veut pas être ringardisés dans les 6 mois qui viennent. On veut du solide, de l’outil universel qui nous positionne parmi les meilleurs rédacteurs, opérationnels sur tous les projets, quels que soient les employeurs !

Et, soyez gentils, informez-vous avant de prétendre que les rédacteurs ne sont pas capables de comprendre DITA !

Laisser un commentaire