Une floppée de normes rend-elle la documentation vraiment digeste ?

L’article de 01 Net met en valeur la norme ISO 26514… et parle de l’utilité des rédacteurs techniques dans des équipes de développement.
Grâce à cette norme, peut-on mettre un peu d’ordre dans la conception de manuels utilisateurs de logiciels ?

Et oui, et c’est bien dit :   « Dans de nombreux cas, les manuels des utilisateurs ne sont pas rédigés par des professionnels de la documentation mais par les développeurs du logiciel en question »

Et nous sommes là absolument d’accord sur ce point ; le développeur de programmes ne pense pas à donner à l’utilisateur les informations nécessaires à l’accomplissement d’une tâche, mais décrit l’interface, c’est-à-dire, ce que l’utilisateur voit de toute façon à l’écran. Et pour cela, l’utilisateur n’a pas besoin d’autres explications, puisqu’il sait lire…

La norme 26514 fournit effectivement des garde-fou qui font que le rédacteur ne se perd pas dans les fantaisies inutiles. Exemple :

art. 7.1.3 Task Analysis – The documentation designer should collect information about what users do, if possible by asking users questions, or by observing users and recording what they do.
Quant aux normes, nous sommes en face d’une pléthore.

Jetez un oeil sur cette liste compilée par l’ISO. Ce n’est plus « Que d’eau, que d’eau ! », mais « Quelle marée de Que de normes !normes ! »

Arrêtons-nous sur quelques unes d’entre elles…

Une des plus récentes est l’IEC 82079 « Preparation of instructions for use –Structuring, content and presentation »— qui est en cours d’élaboration   (et applicable au domaine de la construction).

Avez-vous aussi vu l’ISO 29845:2011 « Technical product documentation — Document types » dont l’objectif est le suivant :

« ISO 29845:2011 establishes and defines the types of documents required to be in the documentation for the specification of products, equipment and plants at all levels of complexity. It deals with the range of document types used from the conceptual phase to finished product, in all engineering fields.
 
The purpose of ISO 29845:2011 is to facilitate a structure for (data modelling) product data management systems, to facilitate searching and retrieval of documents, to establish document types for the purpose of better communication and understanding between parties involved
in document interchange, and to fulfil the requirement in ISO 7200:2004 regarding document type fields. »A l'assaut des normes

Donc, le rédacteur technique, soucieux de la qualité et de l’utilisabilité de la documentation,  se fait un devoir de suivre ces normes.

Par exemple l’ISO 81714 « Design of graphical symbols for use in the technical documentation of products — Basic rules »

Mais on peut aussi se baser sur l’IEC 81714-3 « Design of graphical symbols for use in the technical documentation of products — Part 3: Classification of connect nodes, networks and their encoding« .

Bien…

Mais n’allons-nous pas construire un mur infranchissable composé  de normes applicables à laUn mur ? Une muraille ?documentation technique et qui, finalement, ne sera qu’un obstacle à la documentaiton de qualité ?

En effet, le rédacteur technique sera bientôt contraint de lire et absorber des tombereaux de normes avant de pouvoir non seulement commencer à penser à la structure de son futur guide utilisateur.

Que d’écus !

Normes et deniers...L’élaboration d’une norme mobilise de nombreuses ressources et a un coût.

Est-ce bien nécessaire ? Parce que voyons, nous avons aussi ces normes de la série 26515, et autres …

Alors, où en êtes-vous dans ce labyrinthe normatif ?

Regardez, lors de la conférence Localization World, en juin 2012, Michael Fritz a présenté  une autre norme :  The Most Important Internatinal Standard for Technical Communication : ISO/IEC 82079Labyrinthe...

Elle est donc tellement importante qu’il en faut d’autres ?

On peut (malheureusement) continuer comme cela bien longtemps…

Plus triste, on parle, auprès des associations professionnelles de rédacteurs techniques, de l’élaboration d’une nouvelle norme « internationale » de documentation technique… est-ce pour aider ou pour perturber le rédacteur ? A votre avis ?…

2 thoughts on “Une floppée de normes rend-elle la documentation vraiment digeste ?

  1. Les normes sont souvent vécues comme des contraintes, pourtant ce sont surtout des outils de gestion ! Dans le domaine des ressources humaines par exemple, où le contexte réglementaire et contractuel est extrêmement complexe, suivre une norme permet de diminuer les risques d’erreurs et de mettre en place des bonnes pratiques. Et pour ce qui est de la documentation, c’est malheureusement parce que les manuels sont écris par les développeurs qu’ils ne sont ni lu ni utilisés !

  2. Ping :Codes de rédaction | Pearltrees

Laisser un commentaire